Ligne Éditoriale Vs Calendrier Éditorial : Quel est le plus Important ?

Modifié le

Par

Ligne éditoriale vs Calendrier éditorial : Quoi et Pourquoi ? Si tu n'en travaillais, lequel est le plus important ?

Ligne éditoriale vs Calendrier éditorial :  comment ça, ça ne te parle pas ou presque pas ?

Penchons-nous sur le sujet ensemble, car ce sont deux concepts cruciaux pour ta communication.

Enfin, surtout un. Sais-tu lequel ?

Tu as commencé à publier sur Insta* le plus simplement du monde, avec des photos de tes créations.

Puis, tu as montré l’envers du décor, peut-être ta bouille aussi. Tes vacances. Et peut-être même ton chien ou ton chat dans ton atelier en train de tout mettre en l’air.

Des posts pas forcément cohérents entre eux. Mais c’est toi. Tout toi.

* Je te parle d’Insta, mais cela pourrait être n’importe quel autre réseau social, comme YouTube, ou ton site Web. A priori, ce ne serait pas LinkedIn. Un réseau social plus sérieux, sur lequel tu te laisserais moins aller.

Sans ligne éditoriale

Ton compte ne décolle pas autant que les autres.

Tu cherches pourquoi.

Tu tombes sur des posts ou des articles de blogs parlants de calendrier éditorial. Et d’autres, de lignes éditoriales.

Tu creuses pour comprendre ce que c’est. À quoi ça sert. Comment faire.

Quelle est la différence entre les deux ?

Trop compliqué : tu te prends la tête avec.
– Tu laisses tomber !

Jusqu’à maintenant.

Ligne éditoriale et calendrier éditorial : deux principes fondamentaux pour une communication impactante.

Et qui dit communication percutante, dis ventes plus nombreuses, plus facilement.

N’est-ce pas ce que tu recherches ?

Regardons ensemble ce qui se cache derrière ces deux termes techniques empruntés aux médias. Plus particulièrement au journalisme écrit, le plus ancien des médias.

La ligne éditoriale et le calendrier éditorial ont pour objectif de garantir la cohérence des publications
dans le temps et entre les sujets rédigés par les différents journalistes du média.

Toi, tu es artisane-entrepreneure, seule (ou presque) à la barre de ton entreprise.

Pourquoi devrais-tu appliquer ces techniques journalistiques compliquées pour tes publications sur les réseaux sociaux et sur ton site Internet ?

Excellente question !

Inutile de mettre en place des processus pensés pour des équipes, quand tu es seule à la barre de ta communication.

Cela ne veut, pour autant pas dire, qu’aucune méthode n’est à appliquer pour rester cohérente.

Tu l’as compris. L’homogénéité de ta communication est décisive pour garder captif tes lecteurs.

Tu es Ok pour avoir une ligne éditoriale forte (à impact), mais sans te compliquer la vie.

Alors comment faire simplement ?

La ligne éditoriale est vitale pour ta comm.

Qu’on se le dise : tu ne pourras pas te passer de ce premier concept journalistique, la ligne éditoriale.

Une ligne éditoriale bien définie est capitale : elle est la ligne directrice de ta communication.

Sans elle, tu vas là où le vent te porte. Tu perds ton client en chemin.

Dommage. Non ?

La ligne éditoriale, sans aucun doute, est LE concept journaliste à appliquer.

Avant de voir comment établir ta ligne éditoriale facilement, commençons par la base.

La Trame des artisans, communauté d'artisanes.

Qu’est-ce que la ligne éditoriale ?

La ligne éditoriale établit le fond et la forme des sujets qui seront traités dans tes publications.

C’est LE guide auquel te référer pour répondre à la question : oui, je parle de ce sujet, ou non, je n’en parle pas. 

Quand tu te demandes si tu vas publier ou non sur un certain sujet  :

– Reviens à ta ligne éditoriale, et pose-toi clairement la question si cela rentre ou non dans le cadre de ta ligne éditoriale.

Comment définir simplement ta ligne éditoriale ?

Pose-toi. Ne le fais pas à la va-vite sur un coin de table.

Prends le temps de définir les sujets que tu veux traiter. Tout aussi bien que les sujets que tu NE veux pas traiter.

Ensuite, et seulement quand tes sujets de prédilections seront clairs comme de l’eau de roche, tu détermineras la forme, le ton, les expressions avec lequel tu veux parler à ton audience.

Comment procéder sans prise de tête ?

C’est très simple.

Comment définir facilement une ligne éditoriale forte ?

Étape 1 : Dépose tes idées

Sur une feuille de papier — oui, oui, j’ai bien dit une feuille de papier, un brouillon papier reste toujours ce qu’il y a de plus efficace pour le premier jet d’idées, le brainstorming 

  • Trace une ligne médiane
  • Liste tous les sujets qui te passent par la tête 
  • Place-les dans une des deux colonnes :

– La première, pour les sujets que tu as envie de traiter
– La deuxième, pour les sujets que tu ne veux pas (ou pense ne pas vouloir) traiter
– En bas au milieu, les sujets qui n’ont pas encore trouvé leur place dans l’une des deux colonnes.

Ne te censure pas. Laisse libre cours à tes idées. Écris-les toutes.

Pour exemple : les notes que je prends tout au long de la journée. Je ne voulais pas t’influencer avec un exemple formel de ligne éditoriale.

J’écris toutes les idées qui me passent par la tête.
Je les formalise ensuite sur mon ordinateur.
Et je jette les papiers (dans la poubelle jaune) quand j’ai fini.

Étape 2 : Fais-le trie dans tes idées

Cette fois-ci, tu vas travailler sur ton ordinateur pour mettre au propre tes idées.

Spontanément, en recopiant, tu vas sélectionner ce qui est important de ce qui l’est moins. Tout aussi bien dans la colonne des sujets à retenir, que dans celle des sujets à ne jamais aborder.

Tu peux aussi les changer de colonnes. Et c’est OK.

Quand tu fais ta sélection, pose-toi les bonnes questions.

1. Y a-t-il un lien avec mon business ? Si oui, lequel. Si non, pourquoi.

Par exemple : si tu proposes des objets de décoration fragile

  • Parler d’aménagement de chambre d’enfants ne semble pas adéquat.
  • Par contre, expliquer comment aménager son salon pour préserver les objets fragiles quand des enfants en bas âges habitent la maison, est totalement aligné avec ton artisanat.

2. Qu’est-ce que ça apporte à mon business ? Comment connecter ce thème à mon business ? Quel est mon objectif (intention) de communication ?

3. Est-ce que je serai à l’aise émotionnellement pour parler de ce sujet ? Très important de se sentir raccord avec ce que tu vas partager publiquement.
C’est déjà assez compliqué comme ça de communiquer. Inutile de te rajouter une pression de plus.

4. Ai-je envie de parler de ce point ? Oui, j’ai bien dit envie, et non dois. À aucun moment, tu dois te sentir contrainte dans ta communication. Si c’était le cas, ton message ne serait pas authentique. Et tu ne toucherais pas ton lecteur avec l’impact initialement souhaité.

Tu l’as captée : c’est ici que tu poses les limites claires de ce que tu dévoileras, ou non, de ta vie personnelle.

Précise bien ce qui devra rester dans ta sphère du domaine privé. Cela te sera utile en cas de questionnement : j’en parle ou non.

Étape 2 bis : Fais une pause et Relis

Tes idées ont besoin de décanter. 

Combien de temps pour la pause ?

– 15 min ou plusieurs jours. Cela dépend de toi. Mes pauses vont de deux heures, pour les plus courtes, jusqu’à se compter en semaine pour les plus longues. En général, c’est une nuit.

Pourquoi une pause ? 

– Tes idées se clarifieront. C’est la partie extraordinaire de ton cerveau : il travaille tout seul. Profites-en.

Étape 3 : Définis la forme

Précise ici comment tu vas t’exprimer.

Pose-toi les questions suivantes : 

– Comment vas-tu t’adresser à ton auditoire ? En le vouvoyant ou le tutoyant.

– Quel ton vas-tu employer ? Humoristique, sarcastique, classique, formelle, parlé, etc.

– Quelles associations d’idées vas-tu favoriser ? Les analogies et comparaisons permettent une meilleure visualisation de ton lecteur.

– Quel vocabulaire vas-tu privilégier pour ton storytelling ? Dans quel champ lexical vas-tu trouver tes mots de prédilection ? Par exemple, le sport, le cinéma, la littérature, etc. Surtout pas ton domaine technique, tu vas perdre ton auditoire.

Note : la forme de ta ligne éditoriale peut varier en fonction des médias avec lesquels tu communiques.

Il est tout à fait possible de tutoyer tes followers sur Instagram, et de vouvoyer ton lecteur dans ton infolettre. C’est OK.

Ça y est. Tu sais tout sur la ligne éditoriale.

Elle est vitale pour une communication impactante !

La ligne éditoriale de la Trame des Artisans :  des trucs et astuces pour les artisanes entrepreneures, dans la bonne bienveillance et l'entraide

Tout ce que tu trouveras sur les médias de La Trame des Artisans

Qu’en est-il du calendrier éditorial, tant prisé par les journalistes ?

La Trame des artisans, communauté d'artisanes.

Comment définir simplement ton calendrier éditorial ?

Le calendrier éditorial, comme son nom l’indique, est un planning :

Il définit QUOI publier et QUAND le publier

Comment ça ?

Tu ne veux plus entendre parler de planning !

Pas facile de respecter celui de ta production.

Tu cours après le temps. Ça te stresse.

Alors, en avoir un de plus rien que pour ta communication : trop peu pour toi.

Rajouter, encore et encore, des trucs à faire à date fixe, ce n’est qu’un poids de plus dans ta charge mentale. Comme je te comprends.

Ne te mets pas la pression avec ton calendrier éditorial. Ça n’en vaut pas la peine. Adopte un calendrier éditorial souple.

Cependant…  Ne pas avoir de calendrier édirotrial, c’est comme avancer sur une route, sans savoir où elle va.

Tu ne peux pas parler de la Saint-Sylvestres le 3 janvier. 

Comme tu ne peux pas te référer à la fête des mères en juillet.
Ou présenter des photos dans la neige en plein mois d’août, à moins d’être dans l’univers du sport de haute montagne.

Tes clients sont dans un certain état d’esprit : vacances d’été ou d’hiver, rentrée scolaire, fête de fin d’année, mariage, naissance, anniversaire, etc.

Pour te connecter au mieux avec ton client de cœur, il est essentiel d’être sur la même longueur d’onde. Et chante-lui dans le creux de l’oreille une musique qui lui est familièrement douce. 

Comment faire ?
– Avec un calendrier éditorial flexible.

Définis les grands moments où tu veux mettre le paquet vendre

En fonction des produits que tu crées, tu vas rechercher les moments particuliers qui font vibrer ton client :

  • Des événements dans l’année. Une année a un calendrier assez bien défini. Il se passe toujours quelques chose. Aussi bien du côté commercial (les Saint-valentin, fête des mères/pères, rentrée, Halloween, black-friday, french days, Noël, Saint-Sylvestres, etc.) que du côté social (journée contre les violences faites aux femmes, Pride Month — juin, octobre rose, movember, les changements de saison, etc.)
  • Des événements de la vie : naissance, anniversaire, mariage, etc. Certains ont aussi leur période privilégiée dans l’année (comme le printemps et l’été pour les mariages).

1. Choisis les moments ou événements sur lesquels tu vas mettre le paquet. 

2. N’en sélectionne pas trop. Il est préférable d’en faire peu, mais bien, plutôt que d’essayer de tout faire mal – Oups. On dirait ma mère qui me faisait la morale quand j’étais p’tite fille !

3. Place-les dans ton calendrier
– Indique la date à laquelle tu vas commencer à communiquer.
– Mets une alarme une (ou deux) semaine(s) avant cette date fatidique, le temps dont tu as besoin pour te préparer progressivement à cette grosse période de communication. 

4. Note en vrac les idées que tu as pour chacun des événements.

5. Ne rentre pas dans les détails. Tu n’as pas besoin d’avoir une idée très précise du nombre ni du format de tes communications. Tu te pencheras dessus le moment venu, en fonction de ton inspiration du moment.

Et c’est tout pour le moment.

La Trame des artisans, communauté d'artisanes.

A retenir

La Trame des artisans, communauté d'artisanes.

Bonus

Ta ligne éditoriale n’est pas immuable. Tu peux l’adapter tous les 6 ou 9 mois, si tu n’es plus alignée avec elle 

La Trame des artisans, communauté d'artisanes.

Carnet de Bord pour une Communication Impactante qui te ressemble

Avec ta créativité débordante d’artisane, pas simple de garder une ligne de communication cohérente.

Comprends et Corrige facilement les glitch de ta communication avec ce Carnet de Bord.
Ta référence pour garder le cap et t’assurer une communication percutante qui te ressemble

La Trame des artisans, communauté d'artisanes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *